dimanche 7 décembre 2008

De l'importance des Enseignants et des Educateurs

Ce week-end, j'avais plaisir à retrouver, au Bois de Boulogne, quelques adeptes de marche nordique. C'est un sport, inspiré du ski de fond, qui nous vient tout droit de Scandinavie; débarqué en France, il y a 3 ou 4 ans, il est enfin possible de le pratiquer sur Paris, encadré par des professionnels de la Fédération Francaise d'Athlétisme.
Si vous êtes un citadin, comme moi, et si vous rêvez de trouver un sport complet qui associe un réel effort physique, sans accélération violente, à un moment de convivialité en forêt et avec des gens sympathiques, alors je vous recommande d'essayer. Vous pouvez contacter Olivier, Coach Athle Santé à Paris qui organise ça tous les dimanches matin.

Lors de ma première marche nordique, je me souviens d'une discussion très intéressante avec Frédéric, qui fait des études pour devenir Educateur sportif, il effectue d'ailleurs un stage, dans le cadre de sa formation, au Club Sportif Clichy Athletisme.

Nous évoquions notamment le rôle important qui incombe, dans nos sociétés, aux Enseignants et aux Educateurs Sportifs. Cette mission est capitale, et complémentaire de notre responsabilité en tant que parent; sans les actions conjuguées des parents, des corps enseignants et des corps socio-éducatifs, nos enfants, une fois atteint l'age adulte, ne pourraient devenir acteurs de leur propre vie et membres à part entière de notre société avec un esprit sain dans un corps sain, comme la très justement exprimé Juvenal en 65 après JC.
  • Notre rôle en tant que Parent est capital; il est d'aider nos rejetons à devenir adultes et responsables, en leur transmettant des valeurs; nous devons, pour ce faire, dépasser l'esprit de 68 et ne surtout plus démissionner devant nos responsabilités. La société de son coté doit cesser de tenter de se substituer à nous, mais plutôt, nous donner les moyens et le support dont nous pouvons avoir besoin.
  • Les Enseignants, et plus largement tous les corps éducatifs, ont, avant tout, la responsabilité de donner à nos enfants et à nos jeunes, le bagage intellectuel, les connaissances, mais surtout la formation professionnelle pour leur permettre de s'intégrer au mieux dans notre société et se réaliser au travers du travail. Leur mission n'est plus de transmettre la seule culture générale, mais bien un véritable métier. Si réinventer la culture générale, comme le propose Pierre-Henri Tavoillot, est certainement nécessaire, il faut que l'Education Nationale aille bien au-delà, si elle ne veut pas se contenter de former des chômeurs cultivés...
  • Les Educateurs sportifs, et tous les acteurs socio-éducatifs, ont, quant à eux, la mission d'aider nos jeunes à découvrir leur corps, à être équilibrés, et à les ouvrir sur les activités sportives. Ils pourraient également contribuer à revaloriser tout un ensemble de métiers manuels et physiques que la dictature des maths et les études longues - inadaptées à de nombreux jeunes - ont dévalorisé...
Enfin, il est indispensable que notre société prenne conscience de l'importance de l'éducation, et de la difficulté dans certains quartiers de ces métiers auprès de jeunes qui n'ont pas toujours l'envie d'apprendre... Nous devons donc revaloriser, notamment financièrement, ces métiers, et reconstruire notre école. Je ne sais pas si la 3ème voie que propose Bernard Appy est la bonne approche, mais elle a certainement le mérite d'ouvrir des pistes.

Pour ce faire, il est indispensable que les enseignants et les syndicats enseignants qui souhaitent que les choses bougent - et ils sont nombreux - ne se trompent pas de combat en s'arc-boutant sur leurs avantages acquis et en s'opposant à toute initiative. Qu'ils deviennent acteurs de notre futur commun, celui de tous nos enfants!

Aucun commentaire: